Menu
mercredi, 06 janvier 2016 15:00

Chers et louables Rois mages

Sœur Clare

A moitié en plaisantant - comme toujours - mais absolument sérieuse - comme toujours aussi - Soeur Clare écrivis sa lettre aux Rois Mages.

Erika Tuárez, une élève de notre école à Playa Prieta, nous a fait un cadeau précieux : elle nous a envoyé la lettre que Sœur Claire a écrite aux Rois Mages le 6 janvier 2016, trois mois seulement avant sa mort.

Écrire la "lettre aux trois rois" est une vieille tradition espagnole. A Noël, en Espagne, ce sont les Rois Mages qui apportent les cadeaux aux enfants, tout comme il y a deux mille ans, ils les apportaient à l'Enfant Jésus. Quelques jours avant le Jour des Rois, les enfants doivent écrire leur lettre aux Rois Mages pour leur expliquer les cadeaux qu'ils souhaitent recevoir. Les enfants savent que les Rois Mages regardent s’ils ont été gentils tout au long de l’année. Écrire la lettre devient pour eux un moment de réflexion sur leurs comportements et leur permet aussi de prendre bonnes résolutions pour l'année qui vient de commencer.

A moitié en plaisantant - comme toujours - mais absolument sérieuse - comme toujours aussi - Soeur Clare écrivis sa lettre aux Rois Mages. 

Erika explique un peu l'atmosphère qui règne entre les filles et les sœurs en ce 6 janvier 2016 : "Cela fait deux ans, que les filles du Foyer de la Mère de Playa Prieta, nous préparons un dîner surprise pour les sœurs à l'occasion du Jour des Rois, avec des jeux, des cadeaux et des chansons. Nous avons toujours essayé d'en faire une surprise totale, même si c'était un peu difficile, car il était difficile de se cacher pendant que nous organisions tout pour le grand soir. En 2016, nous avons demandé aux sœurs d'écrire une lettre aux Rois Mages. Cette lettre devait être laissée dans le berceau de l'Enfant Jésus, afin que "Les Rois" puissent la récupérer. Nous avons providentiellement retrouvé la lettre que Sœur Clare a écrite aux Rois le 6 janvier 2016. 

Voici la lettre, que nous avons transcrite en respectant les majuscules et en soulignant ce que Sr Clare avait elle-même souligné :

reyes magos 1 300 240

Chers et louables Rois mages :

Votre présence majestueuse est déjà un cadeau pour moi. Merci d'être venu même si je ne le mérite pas !

J'ai entendu dire que vous apportez des cadeaux SPIRITUELS et MATERIAUX, n'est-ce pas ? Et voilà ma commande :

Il existe une chanson intitulée "Qu’est-ce que je veux mon Jésus ? J'aimerais vivre ce que dit la chanson. Pourrais-je l'avoir, ou dois-je parler directement à Jésus-Christ et à sa mère ?

J'aimerais bien que ma Foi grandisse, je ne sais pas s'il y a des lunettes ou quelque chose qui me fait voir les choses comme Dieu les voit... Vous verrez bien... (J'ÉCRIS CETTE LETTRE PENDANT QUE DIVANY ET FABIANA SE BATTENT DEVANT MOI ET PENDANT QUE TROIS AUTRES SAUTENT COMME DES FOUS, ALORS PARDONNEZ-MOI SI CETTE LETTRE N’A PAS DE SENS).

Je ne sais pas si vous pourriez me donner la vertu de la magnanimité : désirer, et pas seulement désirer, mais FAIRE de grandes choses pour le Seigneur. Pour cela, bien sûr, j'ai besoin de beaucoup d'amour, n'est-ce pas ?

Une transplantation cardiaque serait-elle possible ? Pourrais-je recevoir un cœur comme celui de Padre Pio ou de Jean-Paul II ?

reyes magos 2 300 240

AAAAYYYYY... Je veux demander beaucoup plus de choses mais... je n'ai pas le temps !

Les choses matérielles :

- Un œuf au plat qui ne s'épuise jamais.
- Un médiator de guitare qui ne se casse pas (métal).
- Une ceinture cool qui peut en quelque sorte contenir de nombreux marqueurs pour le tableau.
- Quelques piles pour ne pas me fatiguer quand je joue au foot.

Et... tout ce que vous voulez me donner pour « Motu proprio » (votre propre désir).

Je vous suis très reconnaissante.

Priez pour moi devant l'enfant, d'accord ?

Je m'incline respectueusement devant leurs Majestés.

Soeur Clare.

Choose language

Ecrivez nous !

Si vous avez reçu une faveur par l’intercession de Sœur Clare, merci de nous écrire en nous envoyant un mail à : hermanaclare@hogardelamadre.org

S'il vous plaît, n'oubliez pas de nous dire d’où vous nous écrivez, celui qui est concerné par le faveur que vous nous racontez et comment vous avez connue Sœur Clare.